Formation IDE

Dossier d'inscription à l'année universitaire 2017/2018

Voici les éléments qui vous permettront de constituer votre dossier d’inscription universitaire 2017/2018 qui vous a été délivré lors de votre inscription dans notre institut :

DEMANDES DE BOURSES REGIONALES

1ères demandes bourses d’études régionales : Rentrée scolaire 2017-2018

 

Les 1ères demandes de bourses et/ou indemnités régionales doivent s’effectuer directement sur le site du Conseil Régional

www.regionpaca.fr/se-former/formation-sanitaire-et-sociale

A PARTIR  DU 21 JUILLET 2017 AU 03 SEPTEMBRE 2017

*Les redoublants voudront bien se rapprocher de la Région pour connaitre les modalités de dépôt de leur dossier.

Pour toute information :

Site internet : www.regionpaca.fr

Permanence téléphonique du lundi au vendredi  de 15h00 à 17h30 : 04-91-57-55-02

Adresse mail unique : aides.sanitaire.sociale@regionpaca.fr

Introduction

La formation se déroule sur 6 semestres de 20 semaines chacun. Il s’agit d’une formation alternant : formation théorique à l’IFSI et formation clinique en stages.

Pour être présenté au Diplôme d’Etat et obtenir le grade de licence, l’étudiant doit avoir validé l’intégralité des 10 compétences et 180 crédits européens (ECTS).

La formation est financée par le Conseil  Régional.

Les étudiants ont la possibilité de contracter un contrat d’apprentissage dès le 3ème semestre. Si vous souhaitez devenir apprenti, la recherche d’un employeur se fait dès la fin du 2ème semestre, en collaboration avec le CERFAH.

 

 

 

Déroulement de la formation

Elle se déroule sur 3 ans, soit 6 semestres :

  • 60 semaines de cours en IFSI sur la base de 35 heures hebdomadaires,
  • 60 semaines de stages sur la base de 35 heures hebdomadaires,
  • 900 heures environ de travail complémentaire personnel, soit environ 300 heures par an.

Les étudiant(e)s bénéficient de 28 semaines de vacances  sur la totalité de la formation.

 

Unités d'enseignements

Les unités d’enseignement (UE) sont en lien les unes avec les autres et contribuent à l’acquisition de compétences. Elles couvrent 6 champs :

Sciences humaines, sociales et droit

Psychologie, anthropologie, santé publique, éthique, déontologie…

Sciences biologiques et médicales

Biologie, handicap, processus traumatiques, inflammatoires, tumoraux, hygiène, pharmacovigilance…

Sciences et techniques infirmières (les fondements et les méthodes)

Projet de soins infirmiers, organisation de travail, démarche clinique infirmière…

Sciences et techniques infirmières (les interventions)

Soins de confort, soins relationnels, soins préventifs et éducatifs, soins d’urgence, soins palliatifs…

Intégration des savoirs et posture professionnelle

Accompagnement de la personne dans la réalisation de soins quotidiens, évaluation d’une situation clinique…

Méthodes de travail

Anglais et technologies de l’informatique et de la communication.

 

Stages

Quatre types de stages sont prévus  tout au long de la formation. Ils sont représentatifs de familles de situations, c’est-à-dire des lieux où l’étudiant rencontre des spécifications dans la prise en soins :

  1. Soins de courte durée (médecine, chirurgie, obstétrique…)
  2. Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation
  3. Soins en santé mentale et en psychiatrie
  4. Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie

 

Durée et répartition des stages

  • En 1ère année : 5 semaines en Semestre 1 et 10 semaines en Semestre 2,
  • En 2ème année: 10 semaines en Semestre 3 et 10 semaines en Semestre 4,
  • En 3ème année : 10 semaines en semestre 5 et 15 semaines en semestre 6.

 

 

Informations complémentaires

Validation des crédits

Dans le cadre de l’harmonisation européenne des diplômes, le référentiel de la formation d’infirmière donne lieu à l’attribution de 180 ECTS (système européen de transfert et d’accumulation de crédits universitaires), à raison d’une capitalisation 30 crédits par semestre.

L’obtention des 180 ECTS par la validation des unités d’enseignement, les 10 compétences du métier d’infirmier(ère) et l’ensemble des stages permettent ainsi à l’étudiant(e) infirmier(ère) de prétendre à l’obtention du Diplôme d’Etat d’Infirmier (DEI) délivré par le Ministère de la Santé et des Sports et par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Le grade de licence est délivré par l’université.

Financement

Tout au long de la formation, jusqu’à l’obtention du diplôme, les étudiant(e)s infirmiers(ères) peuvent bénéficier d’aides au financement. Sous contrôle de l’assiduité, il est possible de recevoir des bourses de l’enseignement supérieur délivrées par le Conseil Régional PACA, des allocations pour demandeurs d’emploi ou un maintien du salaire, pour les salariés.

Apprentissage

Si l’étudiant(e) infirmier(ère) a moins de 26 ans, il/elle peut signer un contrat d’apprentissage, ce qui lui permet de consolider son expérience et d’être embauché(e) dès l’obtention du diplôme.

 

Dossier médical à fournir à l'entrée en formation

Les certificats suivants seront exigés le jour de la rentrée scolaire :

  1. un certificat établi par un médecin agréé ARS attestant que l’étudiant ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l’exercice de la profession ;
  2. un certificat médical de vaccinations, conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France.
    Les vaccinations obligatoires pour les étudiants infirmiers sont :
  • BCG + résultat d’un tubertest de moins de 3 mois
  • DIPHTERIE – TETANOS – POLIOMYELITE (DTPolio)
  • Hépatite virale B + sérologie taux d’anticorps anti-HBs

 

Attention

Certaines séquences vaccinales demandant plusieurs mois, il vous est demandé de vous en préoccuper dès à présent, afin de pouvoir fournir les certificats le jour de la rentrée scolaire

INFORMATION APPROVISIONNEMENT VACCINS CONTRE L’HEPATITE B

Depuis janvier 2017 la France est confrontée à des tensions d’approvisionnement de vaccins contre l’hépatite B destinés aux adultes. Ces tensions devraient perdurer jusqu’en février 2018.

Dans le contexte actuel de tensions, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a défini  les populations prioritaires à vacciner contre l’hépatite B dans son avis du 14 février 2017, et propose des mesures permettant d’économiser des doses de vaccins. Cet avis est consultable ici

 

Pour faire face à la situation actuelle, des dispositions ont été mises en place :

– L’arrêté du 2 août 2013 fixant les conditions d’immunisation des personnes mentionnées à l’article L.3111-4 du code de la santé publique est suspendu,   et remplacé transitoirement par l’arrêté du 2 mars 2017 dont la publication au JO est imminente ;

 

– Le circuit d’approvisionnement des vaccins monovalents contre l’hépatite B pour les adultes nécessite d’être réorganisé avec  la mise en place d’un dispositif transitoire spécifique.

 

Conformément à l’instruction DGS/PP2/DGOS/DSS/2017/72 du 2 mars 2017 relative à la vente au public et au détail, à titre dérogatoire et transitoire, par les pharmacies à usage intérieur autorisées des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml® et HBVAXPRO 10 microgrammes® ; ces vaccins seront disponibles uniquement dans les pharmacies à usage intérieur des établissements de santé ;

 

–  Les patients ambulatoires peuvent se procurer ces vaccins auprès des pharmacies à usage intérieur autorisées à la vente de médicaments auprès du public.

 

La liste des PUI autorisées à la vente de médicaments auprès du public en région PACA est disponible en ligne sur le site internet de l’ARS PACA

– L’approvisionnement des services hospitaliers et centres de vaccination des établissements de santé reste inchangé.

 

Il est indiqué dans l’arrêté du 02 mars 2017  « priorité pour la vaccination hépatite B en situation de tensions d’approvisionnement », les personnes qui dans le cadre de leur exercice professionnel sont soumises à l’obligation vaccinale doivent être en priorité et notamment les professionnels de santé listées dans l’arrêté du 06 mars 2007 dont les élèves des professions :

  • Infirmier
  • Aide-soignant
  • Auxiliaire de puériculture

Aussi, un dispositif d’information et de communication a été mis en place par le ministère des Affaires Sociales et de la Santé, auprès des Conseils de l’ordre, des sociétés savantes, des associations de patients et du grand public.

 

Veuillez informer l’Ars/paca de toute difficulté rencontrée à l’adresse suivante : ars-paca-vss@ars-sante.fr

Evolution professionnelle

Le métier offre de multiples perspectives de carrière, tant en matière de spécialisation que d’encadrement :

  • Puériculture : formation en 12 mois en poursuite de formation,
  • Infirmier de bloc opératoire : formation en 18 mois après 2 ans d’expérience professionnelle,
  • Infirmier anesthésiste : formation en 24 mois après 2 ans d’expérience professionnelle,
  • Cadre de santé  : diplôme de cadre de santé, formation de 10 mois après une expérience minimale de 4 ans d’exercice du métier d’infirmier.

Une IDE en activité bénéficie de formations dans le cadre du Développement Personnel Continu (DPC).